Assurances-maladie

Les prestations des praticien(ne)s de thérapie complémentaire et de naturopathie sont financées uniquement (en tout ou en partie) par les assurances complémentaires. Seuls les médecins reconnus par la FMH pour ces disciplines peuvent facturer ces prestations à l’assurance de base.

Un groupe de grands assureurs a introduit au 1er janvier 2017 le Tarif 590 dans le but de contribuer à une facturation plus unifiée et transparente des prestations de naturopathie et de thérapie complémentaire. Cette pratique n’entraîne aucun changement notable pour les client(e)s et patient(e)s.

Pour les client(e)s: une vérification préalable vous épargne des frais

Les règles appliquées par les assureurs sont d’une extrême diversité et la multiplicité des produits d’assurance d’un assureur à l’autre rend la situation d’autant plus confuse.
Il faut donc absolument s’assurer avant chaque traitement si la méthode et le/la thérapeute sont reconnus par son assureur. Cela permet d’éviter le choc d’une dépense douloureuse.

Pour les thérapeutes: une reconnaissance facilitée/plus avantageuse grâce au label SPAK

La SPAK – label de qualité de la NVS – est reconnue par un grand nombre d’assureurs. La NVS a en outre conclu des accords avec plusieurs centres d’enregistrement et assureurs indépendants (ASCA, Assura, EGK), qui reprennent la liste des effectifs de la NVS et accordent aux membres NVS des facilités et/ou des tarifs préférentiels pour l’enregistrement et la fourniture de preuves de formation continue.