Secrétariat

Une convivialité qui a fait l’unanimité: l'harmonieuse 99e assemblée des membres

NVS

Le samedi 11 mai 2019, la NVS a fêté comme il se doit son 99e anniversaire à l’hôtel FloraAlpina de Vitznau, au Lac des Quatre-Cantons. 

image
Dans un décor de rêve : la coprésidence de la NVS fraîchement élue, accompagnée du comité confirmé et de son directeur (de g. à d.) : Johannes K. Brülisauer, Sarah Gotheil, Karin Meile-Schmid, Christian Vogel, R. Renato Kaiser, Fabian Fuhrer, Othmar Gisler, Caroline Büchel et Jan Saner (Photo: Stürmer Foto)

Dans son discours d’introduction, Madame Anita Mehr, directrice des affaires sociales de la commune de Vitznau, a souhaité la bienvenue aux nombreux/euses membres et invité-e-s. Elle-même thérapeute complémentaire, elle a indiqué que si son village était situé dans un magnifique environnement, il constituait aussi un lieu d’énergie au pied de la « Reine des montagnes » qu’est le Mont Rigi. Cela s’est ressenti par la suite, car l’assemblée des membres s’est déroulée de manière très harmonieuse et constructive.

Exercice prospère et particulièrement intense
Dans son rapport de présidence, le président par intérim Fabian Fuhrer est revenu sur une année très intense durant laquelle se sont tenues plus de réunions de comité qu’à l’accoutumée. Cela s’explique entre autres par le fait que la présidente Janine Breetz a dû quitter ses fonctions pour des raisons personnelles en cours d’année. En outre, la direction du secrétariat à Herisau est passée, début 2019, des mains de Caroline Büchel à celles de Jan Saner. 
Mais la NVS a également été représentée lors de diverses manifestations importantes et a continué de renforcer sa présence en Suisse romande. Alors que nos deux professions de naturopathe et thérapeute complémentaire sont de mieux en mieux établies à l’échelle de toute la Suisse, le comité s’est penché par ailleurs sur des questions stratégiques dans le but de jeter des ponts, à la fois en interne et vers l’extérieur. 
Mais les consultations relatives aux nouvelles lois sur la santé dans divers cantons ont elles aussi occupé le comité - toujours soucieux d’offrir à la thérapie complémentaire et à la naturopathie la place qui leur revient, et de veiller ce faisant à ce que les thérapeutes sans diplôme fédéral puissent continuer à pratiquer. 
Comme Fabian Fuhrer souhaite rester au comité tout en donnant la priorité à sa jeune famille, il a décidé de ne pas se porter candidat au poste de président de la NVS. Le comité a décidé alors de confier cette fonction à une coprésidence forte et, ainsi, de répartir le travail entre deux personnes pour profiter de compétences personnelles et de capacités dédoublées. Nous entendons faire progresser l’association en mettant à sa tête des personnes expérimentées, dotées d’un savoir-faire et d’une volonté à toute épreuve. 
Dans ce contexte, notre action future restera axée sur la représentation des membres vis-à-vis de la branche, des assureurs et de la politique, le secrétariat servant quant à lui de plateforme orientée services. 

Des finances dans le vert et de nouvelles missions
Concernant les finances, le caissier, Dr. R. Renato Kaiser, nous a informé-e-s que le budget de l’an dernier avait été atteint presque exactement pour bon nombre de postes. Au lieu du bénéfice annuel prévu de quelque CHF 21 000, nous avons atteint un excédent d’un peu plus de 40 000 CHF - notamment parce que des recettes substantielles ont pu être dégagées des séminaires grâce à la variété de sujets proposés et à la bonne organisation assurée par le secrétariat, sans oublier bien sûr le nombre important de participant-e-s. Les publicités figurant dans la newsletter ont également permis de générer des recettes supplémentaires. En matière de dépenses, la directrice Caroline Büchel et les collaborateur/trices du secrétariat ont gardé le contrôle sur les finances, raison pour laquelle le caissier les a chaleureusement remercié-e-s sous les applaudissements nourris du public. 

2019 sera par contre une année d’investissement, ce qui se traduit dans le budget par une perte prévue d’environ CHF 60 000. Tant le budget que le maintien des cotisations de membres au niveau actuel ont été ensuite approuvés à l’unanimité par les membres présents.

Union des forces en présence
Avant d’entamer le point « Elections » de l’ordre du jour, le président par intérim a remercié chaleureusement la présidente sortante Janine Breetz. Elue au comité en 2015, elle avait accédé en 2016 à la fonction de présidente. L’une des priorités durant son mandat a été d’encourager la représentation régionale, notamment en Suisse romande, ainsi que de consolider les réseaux avec d’autres organisations professionnelles. Elle a remercié le comité et le président par intérim et a fait ses adieux sous de chaleureux applaudissements. 
Quatre membres du comité ont ensuite été réélus pour trois ans à l’unanimité et selon le principe de rotation, puis on a procédé à l’élection de la nouvelle présidence. 

Le partage proposé de la fonction présidentielle a été accepté ; nous sommes donc ravi-e-s de pouvoir communiquer les noms de nos deux nouveaux présidents : Caroline Büchel et Othmar Gisler.
Caroline Büchel a quatre ans d’expérience en tant que directrice de la NVS. Début 2019, elle a réalisé son rêve de toujours en s’installant comme indépendante. Après avoir acquis de l’expérience politique en tant que conseillère municipale, elle posera l’automne prochain sa candidature au poste de conseillère nationale pour les Umweltfreisinnigen du canton de Saint-Gall et apportera sa grande expérience à la NVS. 
Caroline Büchel pourra compter à ses côtés sur les compétences d’Othmar Gisler. Détenteur des deux diplômes fédéraux de thérapeute en MTC et shiatsu, il partage avec sa partenaire un cabinet privé à Lucerne où il exerce ces deux disciplines. En outre, il est spécialiste en constellations systémiques, coaching et supervision.

Nous sommes convaincu-e-s d’avoir fait le bon choix en misant sur ces deux personnalités qui feront progresser l’association.